3 août 2021 

Le maire, Patrick Laclédère commet encore des "erreurs"

➡️ Au journal Sud-Ouest il déclare que le Conseil d’État a jugé que "entrevoir la moindre suspicion de fraude est mensongère", c'est faux. Cette juridiction administrative n'a jamais écrit cela. Elle a estimé que les fautes commises lors des élections municipales étaient des erreurs et non des irrégularités ...

➡️"Erreur" encore lorsque Patrick Laclédère traite ses opposants de procéduriers.
Il est en effet régulièrement condamné par des juridictions saisies par des Capbretonnais ou par l’administration. La plus scandaleuse est la condamnation par le Tribunal Administratif de Pau, à un redressement fiscal de plus d’un million d’euros à la charge de la ville. Il faut y ajouter le procès en cours avec les propriétaires de Notre-Dame pour une "erreur sur le parking". 

➡️"Erreur" encore lorsqu’il affirme que toutes les procédures en cours sur les délégations de service public, marchés publics et occupation du domaine public sont classées. En réalité toutes sont en cours, des "erreurs" à suivre ...

➡️"Erreur" sur les droits de l’opposition, les Capbretonnais constateront que le Facebook de la ville considéré comme un moyen d'information générale n’est pas partagé avec les élus d'opposition de la ville, ce qui est illégal et que les quelques lignes attribuées dans le bulletin municipal à l’opposition qui représente un électeur sur deux, lignes d'ailleurs parfois tronquées, sont ridicules en comparaison des deux pages attribuées dans une ville voisine. 
Les Capbretonnais constatent la quasi exclusion de l’opposition qui représente pourtant un Capbretonnais sur deux sur ce moyen de communication payé par l’ensemble des Capbretonnais.

➡️"Erreur" d'accepter le passage d'une interconnexion électrique de 400 000 volts sur le territoire de notre cité et mensonge aux Capbretonnais car la Municipalité avait connaissance du dossier depuis l'origine du projet !

➡️Plus grave  : "Erreur" de date 

Patrick Laclédère refuse de tenir les réunions du conseil municipal le vendredi soir qui permettrait à tous les élus et notamment au chef de l'opposition, d’être présents, (tous ne sont pas retraités ou exercent dans le département) à l’exemple de la commune voisine d’Hossegor qui tient ses réunions le vendredi, principe retenu par son prédécesseur plus respectueux de son opposition. Ce monsieur a-t- il peur de son opposant principal ? Pourquoi ? Et peur de quoi ? de ses "erreurs" ?

 

➡️Erreur de casting, Patrick Laclédère est un élu absent depuis 25 ans, tous les Capbretonnais le savent. En activité professionnelle jusqu’à ces derniers mois, les Capbretonnais constatent chaque jour qu’il est aux abonnés absents ne recevant jamais les personnes qui le désirent. La porte de son bureau est peut être ouverte mais le bureau est vide..

Plutôt que d'insulter le chef de l'opposition, il serait grand temps qu’il nous parle de réparation d’une ville abîmée depuis 10 ans !
 
Quand on écrit et parle du vivre ensemble il faut d’abord agir pour fédérer son groupe majoritaire et le groupe d’opposition 49,75% des votants et les Capbretonnais(es) aussi !
 
Rappelons le passif de la  dernière mandature : démissions d’élu(e)s, un management du personnel municipal catastrophique, avec des hommes et des femmes qui quittent Capbreton, même encore aujourd’hui !
 
Il ne faut pas donner des leçons de démocratie et de vivre ensemble avec un tel passif et un présent aussi médiocre !
 
Patrick Laclédère parle de participation citoyenne à venir en terme de mobilité, voyons les derniers épisodes d’actions et de contre décisions !
 
📌 Mise en place d’un "Cédez le passage" Avenue du Président Georges Pompidou - intersection rue du Lac avec un effacement 10 jours après !
 
📌 Implantation de panneaux "Stop" boulevard Loucheur - avenue du Grand Bruca et annulation de certains en suivant !
 
📌 Mise en place de chicanes en béton avenue Georges Clémenceau et une prise de position en conseil municipal de notre Maire "Nous allons revoir cela rapidement il y a des incohérences".
 
📌 Mise en place de sens interdit sauf desserte riverains Rue Maurice Martin - Rue Doubert ayant pour résultat la privatisation du domaine public et d’un axe important vers le secteur plage.

📌Au fait, que sont devenus les Comités de Quartier arrêtés fin 2019 en raison de l'ouverture de la campagne électorale mais toujours pas relancés  aujourd'hui ?

Triste constat, triste bilan qui s’ajoute au bétonnage continuel de notre cité !

Restons vigilants, avec un tel élu, une fin de clap peut survenir à chaque instant !

L'équipe Nouveau Cap

#Capbretonmaville

NC_16_septembre_3.png