Actualités

Serge mackowiak : municipales capbreton 2020

1/6 : Le candidat idéal?

3/6 : Le tourisme

5/6 : la culture

2/6 : Le centre-ville

4/6 : l'écologie

6/6 : le logement

interview de serge mackowiak

article du Canard Enchaîné : Un piège peut en cacher un autre !

Sous le titre : "Capbreton : La Cabane de plage était piégée", Le Canard Enchaîné du mercredi 26 février consacre un article à l'affaire de suspicion de favoritisme dans l'attribution de la gestion de la cabane de plage installée au Santocha. De cet article, le maire actuel et ses amis font, depuis sa parution, des gorges chaudes. Comme à leurs habitudes, ces donneurs de leçons en appellent à la morale pour mieux la piétiner.

Deux dates figurent dans l’article, qui relativisent la portée et la pertinence de ces attaques injustifiées.

 

Début mars 2018, Serge Mackowiak est consulté en tant que citoyen par des Capbretonnais exclus du marché public, venus chercher son expertise juridique. Après examen des pièces qui lui sont remises, il préconise d'alerter le maire afin qu'il modifie certains éléments de sa délibération considérés comme sujette à caution.

C'est ce qui sera transmis par la porte-parole du groupe de l'opposition le 13 mars 2018. Patrick Laclédère accuse réception du courrier de mise au point. On est donc là bien loin du « piège » dont on parle aujourd'hui. Or, Monsieur Laclédère ne tient aucun compte de ce courrier et soumet au vote du conseil sa délibération sans en modifier l’attribution.

Ayant fait ce constat, et à nouveau saisi par des candidats exclus du marché public, Serge Mackowiak décide de signaler les pièces à l'association Anticor. Conformément à sa déontologie, il s'interdit de solliciter directement la justice où il exercée.

 

2 mai 2018 : C’est la date à laquelle Serge Mackowiak soumet les pièces contestées par les capbretonnais exclus du marché public à l'association Anticor dont il n'est pas membre, et dont la vocation est de vérifier la régularité des marchés publics. À cette date, nous sommes encore à deux ans du scrutin municipal et Serge Mackowiak n'a pris aucune décision quant à son éventuelle participation. (Il n’annoncera sa candidature que le 6 décembre 2019, soit plus d'un an et demi après les prémices de cette affaire).

Le 21 avril 2019, soit près d'un an après le signalement, il est porté à sa connaissance qu'un membre d’Anticor de Capbreton a saisi le délégué départemental, qui a lui-même réactivé cette affaire. Le délégué départemental interviendra même à la télévision lors du journal régional.

Il a été également porté à sa connaissance que le 21 septembre 2018, un candidat à la concession écarté, a porté plainte devant le procureur de la République de Dax pour « une succession d'irrégularités aux règles de la commande publique concernant cette concession, susceptibles de relever de l'article 432-14 du Code Pénal » sur l'égalité des candidats à la commande publique.

 

18 octobre 2019 : C'est la seconde date qui mérite d'être relevée, car c’est le jour où Patrick Laclédère est informé de la décision du Parquet de classer, en l'état, sans suite l'affaire dite du Santocha,

 

Il était dès lors de son devoir d'en informer dans les meilleurs délais son conseil municipal et à travers lui la population de Capbreton. C’est ce qu’on est en droit d’attendre d'un élu qui prône la transparence et l'honnêteté.

Il est donc intéressant de s’interroger sur les raisons ayant motivé cette rétention d’information qui n’a été évoquée qu’à l’occasion du conseil municipal du mois de février 2020, soit un mois avant les élections…

On a donc sciemment caché une information pour la présenter comme cruciale et la sortir au « bon moment » afin de salir un homme, Serge Mackowiak, à qui il est reproché d’avoir apporté son expertise juridique à des Capbretonnais le sollicitant, et de les avoir mis en relation avec l’association dédiée Anticor, un an avant que le référent départemental de cette association intervienne.

Preuve est faite ici que cette mesquine petite cuisine n’est autre qu’une basse manœuvre politicienne. Les Capbretonnais apprécieront les méthodes utilisées par une équipe et un maire qui, pour conserver leur pouvoir, préfèrent la politique de caniveau au débat républicain sur leur bilan et les projets.

Cette affaire, parmi d'autres, a contribué à ce que des Capbretonnais demandent à Serge Mackowiak de se déclarer candidat.

 

NOUVEAU CAP

Interview de Serge Mackowiak - france bleu gascogne

Interview de Serge Mackowiak, liste Nouveau Cap 2020-2026
00:00 / 15:48